Volume atypique

Catégorie : Liège

coronavirus belgique

Test antigénique à Liège

Quelle est la différence entre les tests rapides Covid-19 et PCR ?

Les tests d’antigène 

Souvent appelé test rapide antigénique – TRA. Ce test détecte des fragments de protéines spécifiques du Coronavirus. Cela peut être fait dans une clinique, un cabinet médical ou un hôpital. Les tests rapides sont considérés comme les plus précis chez un patient qui présente des symptômes de COVID-19. Bien que le test rapide puisse vous donner des résultats très rapidement, les résultats peuvent ne pas toujours être précis. Chez ceux qui ne présentent pas de symptômes, le taux de faux négatifs – ce qui signifie que mon test est négatif mais que j’ai en fait la maladie – peut atteindre 50 %.

Dépistage CoVid-19 à Liège – Depist-car

https://www.chuliege.be/jcms/c2_22116924/fr/depistage-covid-19-depist-car

Le test PCR

Les tests par écouvillonnage par PCR sont considérés comme le « gold standard » dans la détection du SRAS-CoV-2. Ce test détecte en fait l’ARN (ou le matériel génétique) spécifique au virus et peut détecter le virus dans les jours suivant l’infection, même ceux qui ne présentent aucun symptôme. Le test peut être effectué dans une clinique, un hôpital ou même dans votre voiture. Le délai d’exécution est plus long.

La recommandation actuelle est de faire effectuer un test de confirmation (le test PCR), surtout si vous avez toujours des symptômes et que vous avez eu un test rapide négatif.

COVID-19 et PCR

Le test PCR sur écouvillon nasal pour COVID-19 est le test le plus précis et le plus fiable pour diagnostiquer le COVID-19. Un test positif signifie que vous avez probablement le COVID-19. Un test négatif signifie que vous n’aviez probablement pas de COVID-19 au moment du test. Faites-vous tester si vous présentez des symptômes de COVID-19 ou si vous avez été exposé à une personne testée positive pour COVID-19.

Qu’est-ce qu’un test PCR ?

Un test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) est effectué pour détecter le matériel génétique d’un organisme spécifique, tel qu’un virus. Le test détecte la présence d’un virus si vous êtes infecté au moment du test. Le test peut également détecter des fragments de virus même une fois que vous n’êtes plus infecté.

Un test PCR pour COVID-19 est un test utilisé pour diagnostiquer les personnes actuellement infectées par le SRAS-CoV-2, qui est le coronavirus qui cause le COVID-19. Le test PCR est le test « gold standard » pour diagnostiquer le COVID-19 car c’est le test le plus précis et le plus fiable.

covid belgique

Qui doit se faire tester pour le COVID-19 ?

  • Si vous présentez des symptômes de COVID-19 .
  • Si vous avez été à moins de six pieds d’une personne pendant 15 minutes ou plus qui a été testée positive pour Covid-19. (Remarque : certains sites de test ne proposent pas de test si vous avez été exposé mais que vous ne présentez pas de symptômes.)

Comment fonctionne un test PCR COVID-19 ?

Le test PCR COVID-19 comporte trois étapes clés : 1) le prélèvement d’échantillons, 2) l’extraction et 3) la PCR.

Le prélèvement d’échantillons est effectué à l’aide d’un écouvillon pour recueillir le matériel respiratoire trouvé dans votre nez. Un écouvillon contient un embout souple sur un long bâton flexible qui est inséré dans votre nez. Il existe différents types de prélèvements nasaux, notamment les prélèvements nasaux qui prélèvent un échantillon immédiatement à l’intérieur de vos narines et les prélèvements nasopharyngés qui pénètrent plus loin dans la cavité nasale pour le prélèvement. L’un ou l’autre type d’écouvillon est suffisant pour collecter le matériel pour le test PCR COVID-19. Après prélèvement, l’écouvillon est scellé dans un tube puis envoyé à un laboratoire.

Lorsqu’un technicien de laboratoire reçoit l’échantillon, il effectue un processus appelé extraction, qui isole le matériel génétique de l’échantillon, y compris le matériel génétique de tout virus pouvant être présent.

L’étape PCR utilise ensuite des produits chimiques spéciaux et une machine PCR, appelée thermocycleur, qui provoquent une réaction qui produit des millions de copies d’une petite partie du matériel génétique du virus SARS-CoV-2. Au cours de ce processus, l’un des produits chimiques produit une lumière fluorescente si le SRAS-CoV-2 est présent dans l’échantillon. Cette lumière fluorescente est un « signal » qui est détecté par la machine PCR et un logiciel spécial est utilisé pour interpréter le signal comme un résultat de test positif.

Que signifient les résultats du test PCR COVID-19 ?

Un test positif signifie qu’il est très probable que vous avez Covid-19. La plupart des gens souffrent d’une maladie bénigne et peuvent se rétablir en toute sécurité à la maison sans soins médicaux. Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé si vos symptômes s’aggravent ou si vous avez des questions ou des préoccupations.

Un résultat de test négatif signifie que vous n’aviez probablement pas de COVID-19 au moment où vous avez passé votre test. Cependant, il est possible d’être infecté par le SRAS-CoV-2 mais de ne pas avoir suffisamment de virus dans votre corps pour être détecté par le test. Par exemple, cela peut arriver si vous avez récemment été infecté mais que vous n’avez pas encore de symptômes ; ou cela pourrait arriver si vous avez eu COVID-19 pendant plus d’une semaine avant d’être testé. Gardez à l’esprit qu’un test négatif ne signifie pas que vous êtes en sécurité pendant un certain temps. Vous pouvez être exposé au COVID-19 après votre test, être infecté et transmettre le virus SARS-Cov-2 à d’autres.

Si votre test est positif, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé, restez à la maison et éloignez-vous des autres. Si votre test est négatif, continuez à prendre des mesures pour vous protéger et protéger les autres contre le COVID-19. 

marie gillain

8 secrets pour s’habiller comme une liégeoise

Les filles de Liège semblent naturellement posséder une certaine sophistication involontaire que nous ne pouvons tous nous empêcher de chercher à imiter. Prenez Déborah François, par exemple. Le style de la L’actrice n’est pas étudié, et elle a toujours l’air à l’aise (même sur le tapis rouge du Festival de Cannes). Lors d’une récente visite à Liège, cependant, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que chaque fille qui marchait dans la rue avait un air intemporel mais toujours cool. J’ai été instantanément fascinée par ce style de fille belge insaisissable. Bien entendu il y a quelque chose à propos des coiffures et des cheveux. On peut voir de nombreuses filles qui prennent grand soin de leurs chevelures. En particulier celles avec des cheveux bouclés.

Pour aller au fond de ce qui se passe dans le look signature de la cité ardente, nous avons consulté une experte en la matière : Mariam Tchiniss, responsable de la conception de vêtements pour femmes pour une des marques préférées de longue date des filles de la vallée de la Meuse. Tchiniss nous a appris les croyances vestimentaires, les essentiels de la garde-robe et les tenues incontournables d’une fille wallonne typique. J’ai également eu un aperçu de la prochaine collection d’automne de la marque, et les modèles en vêtements d’extérieur colorés et escarpins confortables à talons carrés étaient ce qu’on pourrait appeler des roses jambon d’Aubel stylées. Pensez à un mélange de Kate Middleton et de la princesse Mathilde.

“Je pense que beaucoup du style liégeois est une question de confiance”, a déclaré Tchiniss. “Un look n’est jamais poussé, et il a toujours l’air naturel et réel. Le style belge peut être profondément enraciné dans notre héritage et est réinventé chaque saison de manière moderne. C’est éclectique, et nous sommes doués pour mélanger l’ancien et le nouveau.”

Découvrez ce que Tchiniss a cité comme les secrets du style britannique et achetez des pièces pour vous aider à obtenir le look signature de la ville.

Secret de style n° 1 : Une chemise blanche impeccable est un essentiel pour les filles de Liège de jour comme de nuit.

“Une superbe chemise blanche est indispensable. Elle peut vous emmener n’importe où. Idéale en journée comme en soirée. J’aime une chemise blanche impeccable portée légèrement surdimensionnée. Bref, une chemise conçue pour donner ce look tout en rester féminine et sexy.

Style secret n°2 : portez des talons pendant la journée.

“N’ayez pas peur de porter des talons dans la journée. Ils vous font vous sentir bien et ajoutent de la confiance à une tenue. Ils n’ont pas besoin d’être dangereusement hauts ou inconfortables.”

Secret de style n°3 : Sachez que vous ne pouvez pas vous tromper avec un blazer et une chemise à rayures.

“Un blazer bien coupé dans votre garde-robe est un must. Il se porte bien avec une chemise blanche ou bretonne, tellement classique. Vous ne pouvez pas vous tromper avec ce look.”

Secret de style n°4 : Mélangez le masculin avec le féminin.

“Un jean coupe fille et un joli chemisier doux – j’adore ce combo. Je pense que c’est un look tellement liégeois – mélangeant le plus masculin avec le féminin. Cette saison, mon préféré est notre chemisier en soie à nœud lavallière avec un denim vraiment délavé jean.” 

Secret de style n°5 : Ne craignez pas les couleurs vives.

“N’ayez pas peur des couleurs vives. J’ai des pulls ras du cou en cachemire dans beaucoup de coloris. Parfait pour le confort et le style et les couleurs vives sont si exaltantes.”

Secret de style n°6 : Gardez les bijoux simples.

“Un long collier en or rehausse vraiment une tenue. Si vous pensez que votre tenue a besoin d’une étincelle supplémentaire, alors ajoutez simplement un long collier en or. J’aime particulièrement l’or contre un pull en cachemire gris pâle.”

Secret de style n°7 : Enfilez une veste de motard en cuir pour raffermir une tenue.

« Une bonne veste de motard en cuir est vraiment polyvalente, idéale lorsque vous ne savez pas quelle veste enfiler et un excellent complément à une jolie tenue si elle doit être un peu renforcée. 

Style secret n°8 : portez un pantalon large pour un look chic et sans effort.

“Un bon pantalon large, je me sens toujours tellement adulte dans le mien. Je l’associe à une chemise ou à un col polo. Chic sans effort !” 

Deborah franois
axel witsel liège football

Le football en Province de Liège

La Province de Liège a également une longue histoire dans le football belge. Le RFC Liège a remporté le tout premier titre belge en 1896. Le club a connu des difficultés financières au cours des premières années du 21e siècle et a finalement été dissous en 2011. Un nouveau club a été formé, qui évolue actuellement dans la première division amateur.

Actuellement, deux clubs de la province disputent la première division A, le Standard Liège et la KAS Eupen. Ce dernier est le seul club de la Communauté germanophone de Belgique (à l’est de la Province de Liège) à avoir jamais concouru dans l’élite. Ils ont d’abord joué au plus haut niveau en 2010-11, mais ont été relégués après cette saison, avant de revenir après la saison 2016-17. Aucune équipe de la province n’est présentement en première division B.

Historiquement, le RFC Liège (cinq titres entre 1895 et 1953) et le Standard Liège (dix titres entre 1958 et 2009) sont les clubs les plus titrés, les plus connus et les plus populaires de la province.

Sportifs liégeois célèbres

  • Axel Witsel (football)
  • Justine Henin (tennis)
  • Nacer Chadli (football)
  • David Goffin (tennis)
  • Kevin Mirallas (football)
  • Philippe Gilbert (cyclisme)
  • Jean-Michel Saive (tennis de table)
  • Steve Darcis (tennis)
  • Logan Bailly (football)
  • Guillaume Gillet (football)
jean michel saive

Le style à la belge

Pendant longtemps, l’équipe nationale de football et la première division belge ont une réputation de jeu physique. Cela est dû au manque de joueurs étrangers techniquement qualifiés autorisés à jouer en Belgique en raison de restrictions légales.

Cela a changé après l’arrêt Bosman qui a forcé la libéralisation du marché des joueurs de football en Europe. En réponse, les clubs belges ont commencé à acheter des joueurs inconnus d’Europe de l’Est, d’Amérique du Sud et d’Afrique.

Cela a eu deux conséquences contradictoires. D’une part, l’équipe nationale a été affaiblie par la possibilité réduite des joueurs belges d’origine de gagner une place dans les équipes nationales. D’autre part, la Jupiler League a renforcé son statut de ligue d’entrée pour les joueurs qui passent ensuite dans certains des plus grands clubs européens.

En effet, certains des joueurs les plus talentueux d’Europe ont joué dans des clubs belges, dont Yaya Touré, Jean-Pierre Papin, Daniel Amokachi, Antolín Alcaraz et David Rozehnal ont été découverts au Club de Bruges ; dimanche Oliseh et Victor Ikpeba au RFC Liège ; Jan Koller, Nii Lamptey et Aruna Dindane à Anderlecht ; et Mido à Gand.

Standard de Liège

D’autres ont commencé ou lancé leur carrière professionnelle en Belgique :

William Carvalho, Emmanuel Eboué, Romaric, Gervinho, Didier Zokora, Arthur Boka, Ivica Dragutinović, Mario Stanić, Morten Olsen, Dorinel Munteanu, André Cruz, Seol Ki-hyeon, Kennet Andersson, Klas Ingesson, Aaron Mokoena, Michaël Ciani, Nicolás Pareja, Oguchi Onyewu, Rabiu Afolabi, Cheick Tioté, Peter Odemwingie, Joseph Yobo, Ouwo Moussa Maazou, Milan Jovanović, Ognjen Vukojević, Ivan Perišić, Nikica Jelavić, Demba Ruiz et Rob Rensenbrink.

Philippe gilbert contre la montre tour de france champion de Belgique
Lièege meuse humidité eau

Pourquoi l’humidité est un problème pour les maisons à Liège ?

L’humidité est un problème qui peut affecter n’importe quel type de maison. Surtout si les mauvaises conditions sont réunies. Mais il y a un type de propriétés qui sont plus à risque de problèmes liés à l’humidité que tout autre – les maisons de l’époque minière telles que les maisons ouvrières liégeoises ou celles de plus de 100 ans. Liège a un grand nombre de ce type de bâtiment et c’est pourquoi il existe une entreprise spécialiste du traitement de l’humidité à Liège spécialisées dans le traitement de ce type de propriété.

Qu’est-ce qu’une maison d’époque?

Il n’y a pas de définition absolue pour une maison d’époque – certains disent que c’est lorsqu’une propriété a 100 ans tandis que d’autres examinent la période au cours de laquelle elle a été construite. La Belgique compte plusieurs millions de bâtiments de plus de 100 ans, dont la plupart sont dans la catégorie à risque face aux problèmes d’humidité.  La raison en est que l’imperméabilisation telle que nous la connaissons aujourd’hui est un concept relativement moderne.

Avant la seconde guerre mondiale, il n’y avait pas de concept formel d’imperméabilisation dans la construction. Les gens comprenaient la nécessité d’une bonne ventilation, mais les propriétés de cette période n’auront pas de niveau étanche à l’humidité ou d’autres mesures modernes comme le cuvelage ou le drainage. Pendant longtemps, les murs creux ont été utilisés pour protéger contre les dommages causés par les intempéries et l’étanchéification est venu plus récemment.

Plus tard, les propriétés ont commencé à avoir des isolations étanches à l’humidité inclus dans la construction, mais celles-ci ont été utilisés à partir de matériaux allant du bitume et de l’ardoise à la toile de jute, qui, avec le temps, peuvent se briser et commencer à permettre à l’humidité de monter dans les murs jusqu’aux surfaces internes.

Faire face à l’humidité

Cela signifie que les propriétés datant du début du XXe siècle peuvent être beaucoup plus sensibles aux problèmes d’humidité si rien n’a été fait pour l’empêcher. De plus, avec les quantités toujours croissantes de fortes pluies et d’inondations soudaines que nous observons dans tout le pays, ce problème ne cesse de s’aggraver.

Lorsque vous travaillez avec un expert en imperméabilisation contre l’humidité, il examinera l’âge de la maison et tous les travaux qui ont déjà été effectués, afin qu’il puisse décider de la cause du problème et de la meilleure solution pour l’éradiquer. 

Les propriétés classées beaucoup plus anciennes ont également besoin de respirer lorsqu’elles se réchauffent et se contractent à nouveau lorsqu’elles se refroidissent. Il est donc important que toute imperméabilisation soit effectuée conformément aux directives strictes pour les bâtiments classés. Quelle que soit la solution à l’humidité et quel que soit le problème ( infiltration, condensation, mérule, moisissures, taches d’humidité, salpêtre, humidité ascensionnelle )  les murs ont besoin de respirer, il est donc très important de ne pas sceller les murs avec de la peinture.

traitement humidité

Éviter d’empirer les choses

Les matériaux imperméables peuvent également emprisonner l’humidité dans la propriété, de sorte que les finitions telles que le jointoiement et l’enduit à base de ciment peuvent causer plus de problèmes qu’ils n’en résolvent. Même l’injection de produits chimiques dans des briques non absorbantes peut être un problème. Une couche anti-humidité chimique mal installée et un replâtrage peuvent en fait aggraver les choses, c’est donc une raison de plus pour laquelle vous ne devriez travailler qu’avec une entreprise réputée et qualifiée ayant de l’expérience dans les maisons à Liège.  

Bien qu’il y ait des choses que vous pouvez faire vous-même pour aider à rendre la propriété moins sujette à l’humidité, comme empêcher la pénétration de la pluie et assurer une bonne ventilation et un chauffage adéquat pour éviter la condensation. Si vous pensez avoir un problème, vous ne devriez parler qu’avec un expert pour trouver une solution et vous assurer que votre propriété d’époque peut résister encore 100 ans aux conditions météorologiques de la Province de Liège.

quartier liège seraing herstal verviers
plongeur liège

Les salles

Cadran

Un volume atypique et vaste, un soundsystem de haute qualité et un light show incroyable. Prouesse architecturale: le long mur lumineux composé d’une quarantaine de panneaux en led dynamique.

C’est dans cette salle que se produisent les plus grandes têtes d’affiche du Cadran. Sont déjà passés derrière les platines quelques grandes pointures internationales comme Carl Cox, The Magician, Joris Voorn, A-Trak, Miss Kittin, Cassius, Booka Shade, Erol Alkan et bien d’autres!

  • Entrée: par l’auvent Rue de Bruxelles
  • Superficie utile: 600m2
  • Nombre de bars: 2
  • Vestiaire: oui
  • Fumoir: oui
  • Toilettes: oui

Studio 22

Défini comme le laboratoire artistique du Cadran, le Studio 22 fait la part belle aux concepts et aux artistes alternatifs. House, techno, hip hop, trap, beat… Le Studio 22 fait dans l’éclectisme.

Les derniers invités (et certains sont devenus grands) sont: Kölsch, Boris Brejcha, Max Cooper, Mykki Blanco, Gabriel Ananda,  Super Flu…

Et chaque jeudi dès 18h: les désormais célèbres « jeudredis », le rendez-vous incontournable de tout étudiant qui se respecte. Entrée et tapas gratuites!

  • Entrée: par le 5, Rue Saint-Hubert
  • Superficie utile: 300m2
  • Nombre de bars: 1
  • Vestiaire: oui
  • Fumoir: oui
  • Toilettes: oui

Rotonde louise

La Rotonde Louise est la plus petite salle du Cadran. Ambiance feutrée, parfaite pour les soirées plus intimistes et idéale pour les warm-ups!

  • Entrée: par l’auvent Rue de Bruxelles
  • Superficie utile: 165m2
  • Nombre de bars :1
  • Vestiaire: Oui (via le Cadran)
  • Fumoir: Oui (via le Cadran)
  • Toilettes: Oui (via le Cadran)
liège

Le Cadran, c’est quoi?

Un redoutable dancefloor souterrain…

Situé en sous-sol à deux pas de la Place Saint-Lambert, Le Cadran est ce vaste espace événementiel design et modulable. Le jour, Le Cadran accueille de nombreux événements d’entreprise. La nuit, il se transforme en un redoutable dancefloor taillé pour la fête qui donne le rythme à toute la vie nocturne liégeoise. La programmation est éclectique et reprend des événements en tout genre réuni autour d’un seul impératif: la qualité. Concepts alternatifs, événements généralistes, clubbing, soirées thématiques, house, techno, RnB, hip hop, afterworks… Cette diversité dans les genres et tendances représentés a permis de hisser très rapidement Le Cadran au stade d’espace culturel et festif de référence à Liège.

De nombreux artistes internationaux se sont déjà relayés derrière les platines du Cadran. Les derniers invités s’appellent Carl Cox, Etienne de Crecy, Miss Kittin et The Magician.

L’histoire du Cadran

L’HISTOIRE D’ESPACES SOUTERRAINS DÉSERTÉS AU COEUR DE LIÈGE

L’histoire du Cadran est intimement liée avec l’histoire de la Gare de Liège-Palais. La première gare, dès 1877, est une modeste construction de briques, bois et bitume. À l’aube du XXème siècle, la construction initiale est remplacée par un bâtiment néo-gothique, en harmonie avec l’aile du palais qui abrite le gouvernement provincial. Dès le milieu des années 1970, la place Saint-Lambert et ses environs subissent d’importantes modifications. La folie destructrice qui sévit à l’époque n’épargne pas la gare du Palais néo-gothique, qui disparaît dès 1979.

Au début des années 1980, la gare devient souterraine. Pour faciliter l’accès des piétons, un long couloir souterrain est creusé reliant la Gare avec la rue Saint-Hubert, 200 mètres plus loin. Très vite, le tunnel piétonnier connait des problèmes de vandalisme et d’insécurité. En quelques années, il n’inspire plus confiance, est lentement abandonné, puis condamné pour être ensuite officiellement fermé en 2005. En 2008, l’équipe actuelle du Cadran tombe sous le charme de cet ancien accès de gare au volume atypique. Un investisseur privé entre dans l’aventure et permet la réhabilitation de cet espace abandonné. Après 3 années de démarches administratives et une année intense de travaux, le Cadran est inauguré le 12 décembre 2012 à 12h12.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén